«Le 1er mai, fête traditionnelle du travail dans de nombreux pays, approche à grands pas tandis que des millions de personnes en confinement supplient de retourner au travail. Cela ne devrait plus jamais se produire », a déclaré Jarel, responsable planétaire du Mouvement du Paradisme et Guide Raëlien.

«Nous avons aujourd’hui la technologie pour nous libérer du travail forcé, de la faim et de la misère. Personne ne devrait craindre d’être sans travail, car tout ce que l’on fait devrait être pour le plaisir et la créativité, et c’est de cela qu’il s’agit avec le Paradisme », a-t-il ajouté.

Rael, chef spirituel du Mouvement Raëlien, a apporté le concept de Paradisme comme la société idéale mise en avant par ceux qui nous ont créés, (voir rael.org) – une société où personne n’a besoin de travailler, où l’argent n’existe pas et une société organisée pour que les gens ne fassent que ce qu’ils aiment faire.

« Tout ce qui est nécessaire à notre survie et à notre épanouissement pourrait être pris en charge par l’intelligence artificielle et les robots », a déclaré Jarel. «Le paradisme est la société idéale qui a pour unique objectif d’optimiser la liberté, le bien-être et le bonheur des individus.»

Les Raëliens, plus que jamais, organiseront des célébrations du Paradisme et transformeront la fête du Travail en une fête sans travail.

« L’effondrement d’aujourd’hui est l’occasion idéale de réorganiser notre société afin qu’aucune peur – que ce soit la peur d’un virus, la peur du chômage ou la peur des factures impayées – ne puisse dicter nos actions », a poursuivi Jarel.

«Dans une société Paradiste, les responsables anticipent tous les types de pandémies et les éradiquent efficacement, les tests sont effectués par des robots et persone ne souffre de la faim. Ce n’est pas une utopie, c’est une société qui peut être décidée et organisée aujourd’hui », a-t-il conclu.

 

 

X