C’est en 2020 que le Japon sera l’hôte d’un évènement prestigieux : les Jeux Olympiques d’été. Les touristes vont affluer par milliers et pourront profiter de leur séjour pour parcourir ce pays fascinant et se familiariser davantage avec la culture nippone.


Les temples bouddhiques seront assurément inscrits à l’agenda des visiteurs, qui voudront admirer la beauté de ces vestiges ancestraux. Or, sur les cartes indiquant le lieu de ces temples, on retrouve un symbole très ancien, le Swastika. Pour les occidentaux, ce symbole est associé au nazisme, mais dans la culture japonaise, sa signification est bien différente, il s’agit d’un « manji » bouddhiste, symbole de sagesse et d’énergie; Swastika signifie littéralement « être bon »!
L’autorité d’information géospatiale du Japon, chargée de la promotion touristique du pays, a recommandé de remplacer le Swastika par un symbole représentant une pagode à trois niveaux pour indiquer les temples sur les cartes, en prévision des Jeux Olympiques de 2020.


Les raëliens, qui ont comme symbole un Swastika au centre d’une étoile de David et qui signifie « L’Infini dans le temps et l’espace », ont été très surpris et même outrés par cette intention de l’autorité japonaise. Ceux-ci pensent qu’il est de loin préférable de fournir la juste information au sujet de ce symbole, plutôt que de simplement le retirer.


Voilà pourquoi durant le mois de février plusieurs raëliens du monde entier se sont mobilisés et sont descendus dans les rues afin de sensibiliser la population et également pour faire pression auprès des autorités japonaises. Au Canada, en plus des manifestions dans plusieurs villes du pays, une lettre a été remise à l’ambassadeur japonais à Ottawa ainsi qu’aux consuls japonais de Vancouver, Toronto et Montréal. Différentes associations étudiantes, des organisations japonaises, bouddhistes et hindouistes, ainsi que la presse ont été informées de cette campagne. Il faut ici rappeler que le Swastika est encore aujourd’hui un symbole religieux activement vénéré dans les régions hindouistes de l’Inde, au Tibet et aussi en Chine.

Pour plus d’informations à ce sujet : www.proswastika.org

Montreal

Ottawa

Vancouver

X