New York, le 21 août 2019 – L’organisation de femmes, GoTopless, adhère au programme d’actualité « égalité des sexes » proposé par le G7 lors de son sommet à Biarritz, en France, le 25 août, alors que les dirigeants des sept nations annonçaient leur intention « de faire de l’égalité entre femmes et hommes une cause mondiale majeure ».

GoTopless, inspiré par Raël, leader spirituel mondial et défenseur des droits de l’homme, mène la lutte pour l’égalité des sexes au droit au torse nu depuis 2007.

Les manifestations de la journée GoTopless tombent invariablement le 26 août, jour de l’égalité des femmes, ou le dimanche le plus proche de cette date, comme cette année. Et, comme le destin l’aura voulu, la journée GoTopless 2019 aura lieu lors du sommet français du G7.

Le 25 août, à New York, Los Angeles et dans d’innombrables autres villes et communautés, femmes et hommes se dresseront torse nu pour défendre l’égalité, certains portant le masque de Donald Trump et une vulve dessinée sous la ceinture pour rappeler aux Américains la véritable raison de l’inégalité des sexes au droit au torse nu, c.-à-d., ce qui est entre leurs jambes. Durant les manifestations, les femmes iront torse nu avec l’image d’un pénis devant elles pour dénoncer les lois actuelles discriminatoires par rapport au sexe.

« Les droits au torse nu ont été le privilège exclusif des hommes depuis plus de 80 ans ! Il est grand temps que les chefs d’état occidentaux dénoncent la discrimination basée sur le sexe », affirme Nadine Gary, Guide Raëlian et présidente de GoTopless.

« La question juridique absurde en rapport aux mamelons féminins met en évidence la persistante répression du corps que les religions abrahamiques infligent encore aux femmes au XXIe siècle et qui est imposée par d’obsolètes lois prudes dans les pays occidentaux encore aujourd’hui. »

« Une loi qui criminalise unilatéralement les femmes pour aller torse nu en public, engendre ‘la violence sexuelle à l’égard des femmes’ » déclare Gary, « et c’est l’une des causes que le G7 entend surmonter ».
Gary ajoute : « Cela hyper-sexualise la poitrine des femmes et crée une réaction prédatrice chez de nombreux hommes. »

Les membres de GoTopless sont d’accord avec les dirigeants du G7 que les femmes doivent être éduquées.

« Les femmes doivent être éduquées pour aimer leur corps dès le plus jeune âge » déclare Gary, « et nos lois doivent valider ce changement culturel en adoptant sans équivoque l’égalité des sexes au droit au torse nu. Déjà 35 états américains sont légalement topless sur papier, mais la loi n’est souvent pas appliquée. » https://gotopless.org/topless-laws

« Et beaucoup de femmes sont inquiètes d’aller torse nu à cause de la peur d’être harcelées » fait remarquer Gary, « Des amendes sévères doivent être mises en place pour dissuader les hommes d’agir ainsi. »

« Finalement, les hommes ainsi que les femmes s’habitueront à voir des seins féminins en public. Les femmes gagneront en confiance pour exercer leurs droits au torse nu et les hommes développeront le respect d’être à l’aise en leur présence » rassure Gary.

Les dirigeants des pays du G7 ont convenu de faire état de progrès juridiques concrets lors de leur prochaine réunion, l’année prochaine.

« Le moment ne pourrait être plus approprié » se réjouit Gary. « Le 26 août 2020 marquera le 100e anniversaire de la Journée de l’égalité des femmes, qui commémore l’adoption du 19e amendement. Ce sera la date idéale pour promulguer une égalité au droit au torse nu, au niveau fédéral des États-Unis et dans toutes les démocraties occidentales. »