Le bénévolat, don d’amour

Temps de lecture : 2 min.

L’Assemblée générale des Nations unies doit proclamer des « Journées internationales » pour souligner et se souvenir des aspects importants de la vie humaine et de l’Histoire.
Tant que notre humanité n’aura pas atteint une paix égalitaire, il est bon en effet d’avoir et de garder un jour par année dédié à un thème particulier.

Le 5 décembre a été choisi la journée mondiale du bénévolat.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles une personne décide de faire du bénévolat. Cette raison peut être personnelle, professionnelle, communautaire ou sociale, mais une chose est certaine, la cause est choisie en fonction du plaisir d’accomplir une action que l’on aime. Le bénévole ne choisira pas d’aller coacher une partie de soccer s’il déteste courir, être dehors ou jouer. On peut accepter le carcan d’un travail, mais jamais dans une sphère de bénévolat.
Qui pense à faire du bénévolat? Des gens éveillés, des personnes conscientes de la vie des humains qui les entourent. Des personnes voulant poser des actes concrets d’entraides.
Je suis entourée de bénévoles, ces personnes spéciales qui choisissent de passer une grande partie de leurs loisirs à une cause qui leur tient à cœur.
Mes compères des soins palliatifs ouvrent leurs bras afin d’apporter écoute et compassion aux personnes en fin de vie.
Une amie, « marraine tendresse », prend soin de mamans venant de donner la vie.
Mes amis philosophiques, eux, y vont de leur force créative pour organiser des conférences de qualité, se découvrent technicien/artiste pour produire de belles vidéos, réfléchissent, manifestent sans oublier de chanter et danser pour apporter la paix sur terre dans le plaisir et l’amour de leurs prochains et lointains.

« Lorsqu’on a le désir d’œuvrer pour que sa propre vie serve à rendre les autres heureux, on accède… à une qualité : l’abnégation, celle qui consiste à accepter de passer en second. » – Raël, Le Maitreya, p. 72 format papier

Une chose est certaine, quelle que soit la cause choisie, l’engagement bénévole contribue à améliorer la qualité de vie, la santé et la joie de celui qui reçoit et de celui qui donne.

Le Maitreya nous dit : « On peut se réveiller en disant “Je vais consacrer toute ma journée à donner de l’amour”. C’est une question que vous devez vous poser tous les matins. Si vous vous la posez tous les matins, vous le ferez donc chaque semaine, chaque mois, année après année, et vous pourrez mourir en paix après avoir donné de l’amour toute votre vie. » – Contact 388

Être bénévole, c’est offrir son temps au bénéfice des autres.
Être raélien, c’est être un bénévole de l’amour.

Lyliane Jolly
Chroniqueuse pour le Mouvement Raélien

X