En tant que présidente de la campagne « No More Armies », je tiens à vous féliciter pour vos encouragements auprès du peuple québécois à offrir un accueil chaleureux aux réfugiés syriens, ceci malgré les événements dramatiques et fortement médiatisés du 13 novembre dernier à Paris. Comme vous l’avez si bien déclaré, nous devons faire preuve d’ouverture et ceci « malgré la colère » afin de ne pas donner raison à ceux qui souhaitent « jeter le chaos et la haine dans nos sociétés »1.

Toutefois, « No more Armies », ne peut pas soutenir la suite de vos propos quand vous déclarez que « lorsqu’on fait face à un ennemi mortel, on doit le combattre avec des armes proportionnelles »2. Vous le savez aussi bien que moi, adopter la loi du talion « œil pour œil, dent pour dent » n’aboutit qu’à un monde d’aveugles et d’édentés…Répondre à la violence par la violence contribue à une escalade sans fin vers davantage de souffrances, de guerres et de terrorisme. La violence n’a JAMAIS été et ne sera JAMAIS une solution.

Vous avez aujourd’hui l’occasion extraordinaire de montrer l’exemple au monde entier, en répondant par la non-violence et la diplomatie qui sont les deux seules voies possibles. Le peuple québécois est votre atout, il est riche en génies de tout genre, avec des sociologues éclairés, des diplomates aguerris, des enquêteurs spécialisés et des analystes politiques expérimentés. À une époque, les négociateurs accomplissaient des miracles dans les conflits. Le même genre de prouesses peut se reproduire avec un peu de créativité. Soyez un innovateur et appuyez les intentions de notre premier ministre fédéral monsieur Justin Trudeau qui semble vouloir ramener notre pays vers des missions humanitaires pacifiques. Consultez ceux qui cherchent des solutions pacifiques pour vous appuyer et ne vous laissez pas entrainer dans le courant le plus facile qui est celui de la violence.

Imaginez si toute l’énergie et tout l’argent que nécessitent une armée et son implication dans des guerres étaient mieux distribués. Le gouvernement canadien dépense près de 10% des impôts perçus, soit près de 25 milliards, dans le budget militaire annuellement. Si nous utilisions mieux cet argent, nous pourrions sauver des vies au lieu d’en perdre. Nous pourrions améliorer notre système de santé, d’éducation et de recherche. Imaginez la rapidité avec laquelle nous solutionnerions tous les problèmes planétaires, si tous les budgets militaires étaient consacrés à l’avancement positif de la science. Ce n’est pas une utopie, nous pourrions réellement éradiquer la faim et la misère humaine partout sur la planète.

« No more Armies » est une campagne initiée par Raël qui œuvre à construire ce monde de paix. Certes, nous condamnons les attentats de Paris, mais au même titre que tous les actes de violence quels qu’ils soient. C’est pourquoi, nous soutenons le projet de loi C-272 de non complicité aux guerres3 et nous revendiquons la suppression des armées pour qu’elles se transforment en une élite de « gardiens de la paix mondiale », civilisés et non militarisés au service de la liberté et des droits de l’homme, sous l’effigie de la non-violence, du respect et de la compassion.

Vous avez le privilège et le pouvoir, en tant que premier ministre québécois, d’influencer les populations émotives et de contribuer à la construction de ce monde de paix pour la sauvegarde de notre humanité.

S’il vous plait, faite la différence …

Nathalie Bibens Laulan, Présidente de la campagne « No More Armies »

Cc: Joseph Kollar, Président du Mouvement Raëlien Canadien

 

  1. TVA nouvelles, 13 novembre 2015, Philippe Couillard sans équivoque les attentats
  2. Journal de Montréal, 14 novembre 2015, Attentats de Paris le monde démocratique est en guerre – Philippe Couillard
  3. Projet de loi C-272 de non complicité aux guerres. Projet de loi qui autorise l’objection de conscience à l’utilisation des impôts pour des fins militaires.

Pétition en ligne : nomorearmies.org

X