PARADISME : pour un monde sans travail ni argent

Inscrivez-vous à l’infolettre


Le Paradisme est un système politique semblable au communisme, mais qui n’a pas de « prolétariat ». Dans un système paradiste, les robots, les nanobots et les ordinateurs remplacent le prolétariat ou la main-d’œuvre ouvrière.

Le Paradisme est basé sur les nouvelles technologies, telles que la robotique, le génie génétique et les nanotechnologies.

Toute fabrication, tout outil, service et ressource qui peuvent fonctionner efficacement sans qu’un seul humain n’ait à s’y impliquer peuvent être nationalisés.

La nationalisation de toute la production, des services et outils fournis par des robots rend l’argent désuet puisque ces produits, services et outils peuvent dès lors être gratuits.

Le communisme a échoué parce que l’existence même d’un prolétariat créait des inefficacités. Sans la motivation du gain financier, la population n’avait aucun intérêt à travailler fort ou à développer des solutions créatives. La production automatisée élimine ce problème, car les ordinateurs et les robots peuvent être programmés pour une efficacité à 100 pourcent. En outre, ils peuvent être plus productifs et actifs que les êtres humains, car ils ne requièrent pas de repos, de sommeil ou de congés de vacances.

La nationalisation paradiste inclut toutes les terres et logements, à l’exception des résidences familiales.

Dans un système paradiste, les politiciens élus ne travaillent que parce qu’ils se consacrent à l’humanité. Ils n’ont aucun avantage financier ni de pouvoirs.

Le Paradisme doit d’abord être accepté démocratiquement par une population qui comprend l’avantage d’un monde sans argent, où tout est accessible à chaque personne gratuitement. Par exemple, des robots produisent déjà des voitures dans le monde entier avec très peu d’humains impliqués; et même ceux-là seront bientôt complètement remplacés par des robots.

Il en va de même pour la nourriture. Dans les fermes, les légumes seront récoltés par des robots, avec une technologie qui existe déjà. Des camions robotisés pourront ensuite livrer les produits directement aux consommateurs qui choisiront ce qu’ils désirent en ligne.

Les services seront fournis exactement de la même manière. Par exemple, des robots chirurgiens effectuent déjà leurs tâches plus précisément que les chirurgiens humains ne peuvent le faire.

Tout ce qu’un être humain peut faire peut être fait mieux par des robots.

En conséquence, au lieu de travailler uniquement pour l’argent, les êtres humains peuvent laisser les robots accomplir tout le travail et consacrer leurs vies à faire ce qu’ils aiment – créer, faire de la recherche et des études, s’adonner aux arts ou méditer et réaliser le développement personnel. Dans de telles conditions, le monde atteindra enfin le niveau de paradis. Voilà pourquoi ce système est appelé Paradisme.

Un système paradiste existe déjà sur la planète des Elohim et c’est la seule option possible comme prochaine étape pour l’humanité. Il s’agit là d’un processus qui mène à la mondialisation (une nationalisation à l’échelle mondiale). Dans un processus paradiste, cette nationalisation mène naturellement à un gouvernement mondial, en vertu duquel la mondialisation de toutes les ressources de la planète devient une simple question d’équité pour l’humanité tout entière.

Je souhaite qu’un grand nombre de personnes fonde des partis politiques paradistes partout sur terre pour promouvoir cette idée. Le Paradisme sera bientôt mis en place de toute façon; mais le plus tôt sera le mieux, évitant ainsi bien des souffrances humaines supplémentaires qui pourraient autrement survenir avec les plus terribles et dévastateurs effondrements économiques qui restent à venir; lorsque tomberont partout au monde l’ensemble des systèmes économiques et financiers actuellement en usage.

RAËL, fondateur du Mouvement Raëlien International