Amendons l’article 3 des Droits de l’homme : « Droit à la vie, à la liberté, à la sécurité de sa personne et AU RISQUE. »

 

Si des alpinistes gravitent des montagnes, des parachutistes sautent dans le vide du haut d’un avion ou des journalistes de guerre œuvrent en zones de combat, au risque de leur vie, par passion, par profession ou pour une cause, risquer sa vie peut être un choix personnel.

Ne devrait-il pas en être ainsi pour la santé, à savoir qu’une personne devrait avoir le choix de respecter ou non les mesures sanitaires qu’on lui impose actuellement?
C’est au nom de cette même liberté de choix qu’un ajout devrait être intégré à l’article 3 de la Déclaration universelle des droits de l’homme (Droit à la vie, à la liberté, à la sécurité de sa personne), c’est-à-dire le droit au risque.

Cet article se lirait dorénavant ainsi : « Droit à la vie, à la liberté, à la sécurité de sa personne et au risque ». Cela inclurait l’inviolabilité du corps et le fait que risquer sa vie est un droit.

Lire la suite

 

 

X