Montréal, 16 mai 2019 —  Les membres du Mouvement Raélien manifestent leur désaccord sur la façon dont le dossier du projet de loi C-262 traîne en longueur. Ils ont organisé une campagne d’envoi massif de lettres au Sénat du Canada et encouragé leurs pairs à signer la pétition en espérant accélérer le processus.

À travers les médias sociaux, ils désirent aussi toucher le public en général à faire de même et dénoncer l’inertie du gouvernement canadien dans ce dossier.

Ils trouvent important de faire pression sur les sénateurs afin qu’ils entérinent le projet de la « Loi relative à la DNUDPA* ».

« Cela fait partie de notre mission d’appuyer tout projet qui aidera à rétablir une justice trop longtemps différée. La philosophie raélienne prône la restitution des terres, la résurrection des coutumes, des religions, des langues autochtones et la fédération en un continent uni qui incorpore, dans l’harmonie et la justice sociale, toutes les populations originelles et immigrées », précise Sara-Léha, responsable du Comité Raélien Fraternité Premières Nations.

« Ce serait une première dans notre pays de finalement créer un outil juridique qui aidera à rendre justice aux Autochtones et reconnaître leur lien particulier avec la Terre et tout le vivant. Un exemple que nous devrions tous suivre », conclut Sara-Léha.

*Déclaration des Nations Unies sur les droits des Peuples Autochtones.

X