Le paradis par l’IA

Temps de lecture : 2 min.

Elle est sur toutes les lèvres, elle soulève les débats les plus houleux, elle alimente les peurs millénaires d’une autodestruction irréversible, elle suscite également les plus grands espoirs pour un monde meilleur. Mais qui ou quelle est-elle pour polariser autant les opinions? L’Intelligence artificielle! « L’intelligence artificielle pourrait dépasser le cerveau humain d’ici 2029, et être un milliard de fois plus intelligente que nous d’ici 2050. »(1) C’est ce qu’on retrouve comme affirmation dans un article récent de La Presse. Mo Gawdat, ex-directeur commercial de Google X, vient de publier un livre sur le sujet : Scary Smart : The Future of Artificial Intelligence and how you can save our world (Terriblement intelligent : l’avenir de l’intelligence artificielle et comment vous pouvez sauver notre monde), paru aux éditions Pan Macmillan. En écrivant que « Mettre des machines capables d’intelligence entre les mains d’humains capables de cruauté produira inévitablement des scénarios où les machines n’agiront pas pour le bien de tous ».

Mais n’avons-nous pas déjà tout ce qu’il faut pour ne pas agir « pour le bien de tous »? Des politiciens corrompus, des armées à leur service pour assoir leur pouvoir, une course folle à l’arsenal nucléaire amenant notre monde au bord du gouffre? Et si l’intelligence artificielle, contrairement aux craintes qu’elle suscite, constituait la clé pour nous sauver? « Imaginez que tous les dirigeants de tous les pays du monde soient des ordinateurs. Ils détruiraient immédiatement toutes les armes nucléaires. »(2) Science-fiction direz-vous? La science-fiction n’est-elle pas plutôt de laisser des armes de destruction massive entre les mains d’individus assez dérangés mentalement pour seulement envisager de les utiliser?

La robotisation en cours ne peut être stoppée, qu’on le veuille ou non, les robots associés à l’intelligence artificielle vont pouvoir accomplir toutes les tâches normalement destinées aux humains : « Tout ce que peut faire un être humain peut être mieux fait par un robot. Dans ces conditions au lieu de ne faire que travailler pour amasser de l’argent, les humains peuvent laisser les robots accomplir tout le travail à leur place et consacrer leur vie à faire ce qui leur fait plaisir : créer, faire de la recherche, des études, pratiquer un art, ou encore méditer et consacrer du temps à leur développement personnel. C’est alors que le monde deviendra un paradis terrestre. C’est la raison pour laquelle ce système se nomme Paradisme. »(3)

Et si nous poussions la réflexion encore plus loin, si, une fois que les robots accomplissent toutes les tâches répétitives, nos sociétés permettent aux humains de s’épanouir dans les sphères de leur choix, ne pouvons-nous pas supposer que l’être humain pourrait émerger vers la lumière en touchant à son essence profonde? Qu’il pourrait accéder à une réalité jusque-là occultée par un emploi du temps asservi à la nécessité du quotidien? En 1973, Maitreya Raël a été rencontré par les Elohim, afin qu’ils lui remettent un message révélant la vérité sur nos origines(4). Les Elohim, avec leurs 25 000 années d’avance scientifique sur nous, ont créé ce paradis où tout est facile grâce à la science. Alors que font les Elohim s’ils « ne travaillent pas »? « Que font les Elohim s’il n’y a pas de travail? Ils profitent du moment présent. C’est pourquoi l’infini est leur religion. Quand vous êtes dans le présent, vous êtes l’infini. L’instant présent est infini. Seul le présent est infini. Les ordinateurs peuvent faire tout le travail que nous faisons, donc les Elohim apprécient juste le moment présent. »(5)

On comprend mieux pourquoi maintenant la science est la religion des Elohim! Maitreya Raël enseigne depuis des années la méditation, et quel est le but de la méditation? Ressentir le moment présent! Être connecté au moment présent! Alors on peut entrevoir la finalité des développements fulgurants de la science et de l’intelligence artificielle, soit libérer l’être humain de l’esclavage du travail, et ouvrir les portes de sa destinée cosmique : se connecter totalement au moment présent, et par conséquent accroître son sentiment de bonheur!

Jean Riendeau
Chroniqueur pour le Mouvement Raélien


(1) https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/2022-01-23/quand-les-robots-depasseront-les-humains.php?fbclid=IwAR1hvgpwM9xGwMmCCG84TuF_9HzIzvYHWJhOf7-uRhCQUpQBHi0t1T7RwS0
(2) Rael – The Maitreya-2, p.193 (en anglais seulement)
(3) Raël – Contact 360 https://fr.paradism.org/index.php
(4) www.rael.org
(5) Rael The Maitreya-2, p. 192 (en anglais seulement)