Journée internationale de commémoration
des personnes victimes de violences en
raison de leur religion ou conviction

Temps de lecture : 2 min

En cette journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou conviction, je tiens à apporter mon soutien aux victimes et plus particulièrement aux femmes qui se lèvent, se battent et dénoncent non seulement une fois, mais encore et encore, avant d’en arriver à mettre fin à des agressions répétées.

Arrêter la maltraitance physique et psychologique, les injustices, les harcèlements et les souffrances innommables… C’est tout ce qui compte.

Il est admirable de voir ces femmes écorchées, déchirées, affaiblies se battre inlassablement non seulement contre le ou les agresseurs, mais aussi contre tous les doutes, les reproches, les jugements qui surgissent de part et d’autre…

Il est admirable de voir ces femmes trouver la motivation pour faire en sorte que ça cesse non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour toutes les autres femmes qui subissent le même sort en espérant obtenir un avenir meilleur.

Il est admirable de voir ces femmes qui, pour surmonter leur insécurité, leur peur, puisent dans le peu d’énergie qui leur reste, pour suivre une ou plusieurs thérapies avant de pouvoir enfin s’en sortir et vivre sereinement.

« En ce jour, nous réaffirmons notre soutien indéfectible aux victimes des violences fondées sur la religion et les convictions, et manifestons ce soutien en faisant tout ce qui est en notre pouvoir pour prévenir de telles attaques et en exigeant que les responsables soient amenés à répondre de leurs actes. » António Guterres, secrétaire général de l’ONU.

« La violence est intolérable et tu ne la toléreras pas… Un être capable de menacer de violence un autre être est aussi dangereux qu’un homme qui a commis un acte de violence, et en attendant de pouvoir guérir médicalement ceux qui profèrent de telles menaces, il faut les mettre hors de la société et essayer de leur faire comprendre à quel point leur façon d’agir est monstrueuse. » Raël, Le Message donné par les Extraterrestres, page 189 du format PDF, Les clefs – La justice des hommes.

Je rêve du jour où Fille et Femme, partout sur la planète, seront respectées, considérées et aimées tout simplement. Rêvons du jour où elles pourront enfin vivre et s’épanouir en toute liberté.

Denise Desrochers
Collaboration Spéciale